Pour connaitre le pourquoi du comment de ce projet un peu fou, c’est ici.

Jésus, Johnny, Elvis et Jim

Un pèlerinage doit-il forcément être religieux ? C’est la question que je me suis posée quand des fans de Johnny m’ont raconté être allés en “pèlerinage” à St Barth, sur la tombe de leur idole. J’ai donc cherché une définition et voici ce que j’ai trouvé dans l’Encyclopédie des pèlerinages : un pèlerinage est “un voyage vers un endroit particulier, et, pour ce voyage, le trajet et la destination ont tous deux une signification spirituelle pour le voyageur.” Cette définition de Davidson et Gitlitz ne limite donc pas le pèlerinage au cadre religieux.

Leur encyclopédie a pour sous-titre : du Gange à Graceland. Si, pour les hindous, le Gange est un lieu de pèlerinage, Graceland l’est tout autant pour les millions de fans d’Elvis Presley. En effet, les fans viennent à Memphis voir où Elvis a vécu, ce qu’il a possédé, et où il est enterré. Sans aller jusqu’à parler de religion “presleyenne”, beaucoup de fans d’Elvis reconnaissent que venir à Graceland – littéralement, le pays de la grâce – a une signification spirituelle pour eux.

J’ai donc décidé d’enquêter sur ce phénomène. Pour cela, je suis allé sur un pèlerinage au moins aussi important que Graceland … mais dans ma ville, sur la tombe de Jim Morrison. Attraction majeure du Père Lachaise, elle capte une bonne partie des 2 millions de visiteurs annuels du cimetière. Sur la tombe de l’ex leader des Doors, j’ai interrogé de nombreux pèlerins venus de France, de Hollande, d’Allemagne, ou des Etats-Unis pour les 48 ans de sa mort. Certains viennent ici depuis 30 ans passer du temps avec Jim, vivre un moment sex, drugs & rock’n’roll, en communion avec d’autres fans. Et quand un des leurs décède, ils répandent ses cendres … sur la tombe de Jim.

Graceland pour Elvis et le Père Lachaise pour Jim Morrison sont souvent cités comme les deux principaux pèlerinages modernes de la culture occidentale. Et qu’ont-ils en commun (à part la musique) ? Les Etats-Unis.

La ruée vers les tombes

Les Etats-Unis sont relativement jeunes. A défaut d’histoire ancienne, ils ont façonné des mythes à l’aide de Broadway, d’Hollywood, et aujourd’hui de Netflix. Ces mythes américains ont aujourd’hui leurs lieux de dévotion pour les pèlerins. C’est le cas du pont de Selma où Martin Luther King a entamé sa marche, de l’église consacrée au musicien John Coltrane, de la tombe d’Abraham Lincoln, du lieu de l’accident de l’athlète Steve Prefontaine, ou du champ de bataille où le général Custer est mort.

Certains pèlerins sont prêts à tout pour entrer en communion à l’endroit où leur idole est décédée. Avec parfois des conséquences dramatiques. Une Biélorusse, en tentant le périlleux pèlerinage “Into the Wild” en Alaska en hommage à Christopher McCandless, y a ainsi laissé sa vie, fin juillet 2019.

L’intérêt pour ces lieux s’est accru récemment avec la tendance au “dark tourism”, qui consiste à visiter des lieux morbides. Quand ils ne sont pas à Tchernobyl, ces pèlerins “dark” se rendent à Ground Zero en souvenir des attentats du 11 septembre, refont le parcours de l’assassinat de JFK à Dallas, ou celui des crimes de la Manson Family à Los Angeles.

Un podcast à la rencontre des pèlerins

De France, je pars (re)traverser les Etats-Unis, essentiellement en stop, pour interviewer ces pèlerins d’aujourd’hui. Mon but est de collecter leurs histoires touchantes, mais aussi parfois troublantes, et de les partager avec vous sous forme de podcasts.

Nous irons à la rencontre de ces personnes directement sur les lieux de mémoire des mythes, héros et tragédies de l’Amérique – et plus spécialement, sur les tombes et les lieux de décès. Et jusque dans les « églises » ou les parcs d’attractions qui leur sont parfois consacrés !

Dans cette aventure, nous pourrons comprendre ce à quoi l’Amérique voue un culte, et à travers quels rites. Car l’hommage aux héros de l’Amérique n’est qu’à un pas de la dévotion religieuse.

En analysant ces hommages, on pourra mieux comprendre la société américaine d’aujourd’hui, et, à travers les pèlerins français, l’impact de la culture américaine sur la société française.

Prêts à découvrir ces pèlerinages américains? Soyez patients, ces podcasts ne débarquent qu'en 2020. En attendant, suivez l'avancement des reportages sur ce site, et sur Instagram sous le hashtag #PelerinagesAmericains.